Exposition Juin 2017

« Illustrations »

Louis Vairel

Vendredi 9 juin – dimanche 9 juillet

www.louisvairel.com

Vernissage : vendredi 9 juin, 17h-20h → Facebook


Le dessin est un outil à raconter, il suspend la pensée. (Chabouté et Herzog) On ne comprend pas tout, on ne maîtrise pas tout, il y a du mystère dans l’acte de peindre, de dessiner. (Lonsdale)

C’est un peu comme mettre des patins à son imagination, c’est réinventer les choses, des objets, c’est parler et dire à travers des formes, des ombres. (Portal) Qui donc a dit que le dessin est l’écriture de la forme ? La vérité est que l’art doit être l’écriture de la vie. (Manet) Il ne faut pas peindre ce qu’on voit, il faut peindre ce qu’on sent. La ligne du crayon doit toujours être un peu la ligne du cœur… prolongée. (Jeanson) L’enfant qui dessine va droit à l’essentiel. Il suit la perspective du cœur qui dessine ce qui n’est pas, pour mieux voir ce qui est. (Bobin)

C’est une lutte entre la nature et l’artiste. Il ne s’agit pas pour lui de copier, mais d’interpréter : (Baudelaire) c’est très bien de copier ce que l’on voit ; c’est beaucoup mieux de dessiner ce que l’on ne voit plus que dans sa mémoire. (Degas) D’ailleurs, Il n’y a que dans les dessins animés que l’on voit des pingouins joyeux. (Kourkov)

Pin It on Pinterest